bien-dans-son-corps

« Bien dans son corps, bien dans son maillot! »

L’été est enfin arrivé, et avec lui, l’épreuve du maillot de bain. Vous savez, ce petit bout de tissu, dont la presse vous parle chaque année, quelques mois avant le début de la saison. Genre « attention,  J-1 mois, J-15 jours avant l’épreuve du maillot »! Car, oui dans les magazines, on vous incite surtout à perdre du poids, ou les quelques petits kilos superflus, pour que vos body s’expriment en mode déesse sur le sable.

Notre ami Larousse définit le mot épreuve, comme une « Difficulté qui éprouve le courage de quelqu’un, qui provoque chez lui de la souffrance »!! Alors, pour la première fois sur blog, je vais « oser », ou tout du moins, « tenter » de vous confier ma vision des choses.

Ma façon de vivre, et d’appréhender mon corps n’a jamais été simple. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été complexée par mon corps. Non seulement pas le poids, mais aussi par les marques que la vie a laissé. Alors, le choix du maillot parfait, a toujours été un moment, comment vous dire, « de grande solitude »!

Si j’ai voulu partager cet article avec vous aujourd’hui, c’est parce que je pense avoir « avancé » dans mon cheminement personnel face à mon corps. Compte tenu de mon parcours, un peu atypique, j’espère que cet article vous apportera un peu de pensées positives, dans ce monde cerné par les dictats de la mode et de la minceur.

natural-beauty

Faisons un saut dans le temps – J’ai toujours eu des petites rondeurs d’enfant. Jusqu’au jour où j’ai été mise au « régime » à l’âge de 11 ans. Une perte de poids fulgurante! Un nouveau corps, qui n’était plus celui d’une jeune fille. Je mesurais déjà 1m70 à l’époque. Je dépassais tout le monde à l’école, j’étais déjà formée (avec déjà une belle paire de seins et des hanches en bouteilles d’orangina!). Le regard des autres n’était déjà pas une mince affaire.

Puis, à 13 ans ma vie a basculé. Littéralement basculé. Je suis tombée gravement malade. Il aura fallu attendre plus d’un an pour que le diagnostic tombe. Je suis atteinte d’une maladie incurable et orpheline. Aucun traitement n’était possible à l’époque (heureusement plus de 20 ans après la médecine a progressé). Des années de chirurgies très lourdes, des mois en centre de ré-éducation, des internats dans des centres spécialisés à l’autre bout de la France, et même aux Etats Unis. Ma vie avait changé, mais le regard des autres aussiS’en sont suivi des années de prises de poids très importantes et de fauteuil roulant. Merci les traitements qui font autant de mal que les maux eux-mêmes.  J’ai du apprendre à vivre, avec « ces nouvelles donnes » qui ont défiguré mon corps. En plus des 200 points de suture qui recouvrent mon corps, j’ai du apprivoiser l’arrivée en masse des vergetures (beurk). Et je crois que sur mon corps de femme, c’est ce que j’ai eu le plus de mal à admettre. Bien, oui, on associe que trop, les vergetures avec la grossesse (et je n’ai pas pu avoir d’enfant).

Cet été, mon père m’a proposé de prendre des photos de moi, sur le bord de plage (tu viens faire ta naïde ma chérie? m’a-t-il dit!) Et c’est là que j’ai eu un Tilt…un Tilt au coeur! J’ai 39 ans, et avant ce jour, jamais, je dis bien ,jamais, vous n’auriez réussi à me prendre en photo en maillot de bain sur le sable! Que ce soit en privé, et encore moins pour le blog.  Mais, cette fois ci c’était la bonne! Petit à petit, j’ai appris à être fière de mon corps. Fière de ses marques, ses cicatrices, ses bourrelets, sa cellulite…

blog-trip-corse

Je suis très très très loin de répondre aux standards, je ne suis pas mince, je ne suis pas musclée, je ne suis « pas comme il faut »! « Enfin ça, c’est ce qu’ils disent… » Malgré ma perte de plus de 40 kilos, j’avais l’impression de ne jamais « être assez bien ». Mais assez bien pour qui? pour quoi?

 Le chemin vers l’acceptation de soi peut être long, mais je vais vous demander quelque chose: ne laisser jamais personne vous atteindre! Vous et vous seule, connaissez votre vie, votre histoire! Vous êtes fortes, belles et sereines! Pour se permettre de juger, ne faut-il pas déjà connaître?

mon-corps-et-moi

Vous croiserez dans votre vie, des regards insistants, des rires moqueurs, des personnes déplacéesne fuyez pas! Affrontez les! Répondez par un sourire audacieux, et surtout fixez bien les yeux dans les yeux! Soyez plus intelligentes, et souriez à la vie! Vous êtes Belles et Uniques.

Ce sont des phrases un peu bateau, peut être, mais je peux vous dire, que si vous pensez positif, si vous voyez votre corps, comme ce qu’il est vraiment – beau et rayonnant – c’est que vous entamez déjà un processus d’acceptation.

Soyez conscient(e)s! La conscience active de se sentir bien, au bon moment, et au bon endroit. Appréciez les plaisirs simples de la vie: le sable chaud sous vos pieds, le vent dans vos cheveux, le sel sur votre peau Si vous aimez ce qui vous entoure, vous jouirez plus des moments précieux, serez plus heureux, et donc vous sentirez mieux!

Si je pouvais vous donner, un tout, tout petit conseil dans votre quotidien: MASSEZ-VOUS!

Pour apprendre à s’accepter, il faut apprendre à se connaître, et donc à connaître son corps. C’est dans un moment difficile, que j’ai commencé à me masser. Réservez-vous un un instant, isolé dans la maison (perso je bloque toujours la chambre, pas folle la guêpe!). Le matin, ou le soir, armez vous de votre crème hydratante favorite, allongez vous, et détendez vous.

Commencez par une respiration ventrale, en inspirant profondément par le nez, et en expirant doucement par la bouche.
Ecoutez, sentez, prenez part à l’instant présent: le chant des oiseaux, une voiture qui passe, l’odeur des fleurs coupées!!
Une fois apaisée, et recentrée, commencez par vous masser, les épaules, les bras, les mains, le cou, la gorge, la poitrine, le ventre (jusqu’aux petons). Prenez votre temps! Laissez-vous guider par les vagues, les ondulations de vos formes, de votre corps.
N’oubliez aucune partie!
La session dure minimum 20 à 30 minutes en ce qui me concerne!

etam-maillot-de-bain-avis

Peut être que certains ou certaines seront septiques face à cet article. Peut être même que vous allez me prendre pour quelqu’un de perché! Mais je peux vous assurer que si vous prenez le temps, et surtout vous laissez le temps de vous découvrir, vous ne pourrez avoir que de belles surprises! Je vous assure! Et puis au pire, hein? Qu’est ce qu’on risque au final! Peut être rien d’autre qu’une petite par de bien être  supplémentaire!

Oui, j’ai des rondeurs, une jolie petite bouée autour du ventre, des marques et j’en passe, mais sérieusement?? Il est pas canon mon maillot de bain?? Je peux m’imaginer deux secondes en mode sexy lady Beyoncé Ladies non?
Et si vous me racontiez comment est le votre?? Et votre vision des choses! 

Je serais tellement heureuse de vous lire!

Des bises remplies d’amour

C-Line

casino-barriere-ouistreham-avis